Chasse aux Trésors

* Article réservé aux abonnés.

Des fleurs royales cachées sous le poulailler *

“ Un jour d’été sous une pluie battante, à la recherche d’un trésor perdu. L’homme chez qui nous nous trouvions était un véritable personnage de roman, laissant à ses héritiers des cartes codifiées pour retrouver les objets de sa précieuse collection. Leur ayant indiqué deux cachettes susceptibles d’abriter des trésors, nous nous lancions à l’aventure dans la propriété, la première était vide, la seconde se révélait pleine de surprises. Au cœur d’un terrain à la végétation luxuriante, nous découvrons un poulailler à bord de ruisseau transformé en vide sanitaire. En poussant quelques clapiers à lapins recouverts de ronces, une trappe se révélait sous nos pieds. À l’intérieur, des centaines de porcelaines de Chine dormaient dans la poussière, déployées sur un drap bleu humide. Un moment précieux, que chaque commissaire-priseur rêve de vivre au moins une fois dans sa carrière. ”

Lire la suite

Un Courbet caché dans les Collections *

Le lac Léman, au pied des grands monts enneigés, la courbe de ses berges se dévoile sous mes yeux, m’accueillant en son doux sein maternel. Car me voilà bien loin de ma mère patrie, celle dont j’ai défendu l’honneur, celle pour qui j’ai lutté corps et âme, me dressant contre toute forme de gouvernement autoritaire et de droit divin. Prônant, comme le fît mon camarade Proudhon, une gouvernance pour l’homme, par l’homme et avec les hommes. Pourtant la France m’a abandonné, moi Gustave Courbet, peintre de la vérité, artiste de l’humanité, défenseur des droits sociaux, soldat à la plume et aux pinceaux. Un divorce qui m’a privé de mes biens, de ma famille, de mes amis, de mon honneur.

Lire la suite

Michel-Ange privé du soleil de Florence *

« Méditer la mort, c’est méditer la liberté ; celui qui sait mourir, ne sait plus être esclave », disait Sénèque. Voilà presque trois mois que je me terre dans cette cave recouverte de suie et de poussière. Vais-je me cacher encore longtemps ? Quel fut mon crime ? Celui de croire en la République, en ma propre liberté et en celle de tous les florentins. Depuis le siège de la cité, les Médicis ont repris les rênes de ma lumineuse Florence. Je me retrouve courbé sous une voûte sombre, pour avoir voulu défendre les vieilles pierres entourant cette ville si chère à mon cœur. Le pape me pardonnera-t-il un jour ? Méditer la mort, c’est méditer la liberté.

Lire la suite

Star Nicolas II *

Aujourd’hui j’ai fait une découverte qui pourrait bien coûter ma perte. Dans une salle d’une école primaire de la cité de la révolution, trônait une toile encadrée par un bois doré aux courbes royales. Depuis combien de temps a-t-elle subi les ravages du temps ? Sur sa surface rayonne fièrement Nicolas II, dernier tsar de Russie, torse bombé, regard perçant, vêtu d’une tenue d’apparat raffinée. Depuis l’hiver 1917, notre nation a connu successivement des périodes de troubles politiques, crises sociales et rayonnement culturel...

Lire la suite

Richesses d’antan sous les eaux du nord *

La légèreté n’exclut pas la profondeur. Quelle légèreté m’amène sur les flots entre le royaume d’Angleterre et les sept Provinces-Unies des Pays-Bas ? A la proue du navire qui nous mène d’un royaume à une fédération, les vagues des eaux froides de la Mer du Nord battent notre nouveau destin, et leur écume me glace le sang. Par quelle fatalité en sommes-nous venus à mendier pour la cause royaliste ? Par quels tourments allons-nous encore passer pour revendiquer à qui de droit ce qui nous revient par la grâce de Dieu ?

Lire la suite

Louxor : Lionnes antiques sous le sable d'Egypte  *

De sa bouche de lionne, sortaient les vents du désert… Sekhmet, Sekhet, Sekhem, Shati… de ses nombreuses épitaphes, la déesse destructrice des sables préserve le roi d’Égypte, terrassant quiconque oserait la défier. Elles étaient huit à veiller sur Amenothep III. Huit beautés félines aussi sombres que l’ébène, qui finalement tomberont face aux épreuves du temps.

Lire la suite